diesel-essence: le débat éternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mar 9 Fév 2010 - 12:56

La "vérité officielle" sur le Diesel

Voici les affirmations que l'on entend couramment:
• le diesel consomme moins
• le carburant diesel est moins cher
• le rendement d'un moteur diesel est supérieur à celui d'un moteur à essence
• la longévité d'un moteur diesel est supérieure à celle d'un moteur à essence
• maintenant que tous les moteurs sont munis de pots catalytiques et les diesels de filtres à particules, les émanations toxiques sont éliminées et il ne reste que le CO2.
• le diesel pollue moins que l'essence
• le diesel est meilleur pour la couche d'ozone
• le diesel est meilleur contre l'effet de serre.


Presque toutes ces affirmations sont fausses, et aucune n'est complètement juste. Malheureusement, comme vous allez le voir, les sources sérieuses d'information sur ces sujets sont pour la plupart en anglais et n'ont jamais été traduites en français - ce qui en arrange sans doute certains.
Il est possible - et même probable - que j'aie fait quelques erreurs dans ce qui suit: en effet je ne suis ni chimiste ni physicien de l'atmosphère ni ingénieur motoriste, même si la cuisine anglaise, le rodage de soupapes et le profil de cames me sont assez familiers. Merci de me le signaler, ainsi que les références (articles scientifiques sérieux) qui pourraient compléter ou donner des points de vue différents.
De l'analyse qui suit sort une conclusion: que nous soyons utilisateurs de moteurs diesel ou non, nous sommes victimes d'une propagande dangereuse pour notre santé et pour la planète.


Des éléments objectifs


Benzopyrènes

En 1984 la société Calspan (Buffalo, Michigan) avait montré que la concentration de Benzopyrènes dans les sorties de moteurs diesel tourisme était environ 100 fois plus élevée que dans les diesel poids lourds (et en concentration négligeable dans les moteurs à essence). Ces benzotrucs sont les principaux agents atmosphériques responsables de cancers. Résultats jamais publiés dans la littérature scientifique car émanant (on parle d'émanations!) de travaux commandés en interne par les constructeurs automobiles (VW en particulier) et que j'ai appris directement en 1984 car je connaissais par mon boulot les ingénieurs de Calspan qui ont fait les mesures.
Ca veut dire en pratique qu'une seule voiture diesel pollue (cancérogénétiquement parlant) autant qu'une trentaine de semi-remorques! Vingt ans de silence plus tard, meublés seulement par mes petites et vaines gesticulations (il parait que je suis sensible) et, en sens inverse, quelques grandes propagandes de PSA montrant du doigt le CO2 comme principal agent polluant (si c'est vrai, interdisons donc Perrier et Quézac!)
Renforcement du pouvoir allergène des pollens par les émissions diesel
Pour en rajouter une couche (si on peut dire), voici qques sites sur ce sujet, fournies par un copain allemand qui m'a dit que les normes européennes en particules étaient dépassées dans quelques villes allemandes (on imagine en France donc!), et que des gens commençaient à engager des actions en justice contre les pouvoirs publics à ce sujet.

Epidémiologie

Le magazine "Que Choisir" a pris en 2005 le risque commercial d'étaler un petit bout de vérité. Je résume l'article: les émissions de véhicules diesel ont provoqué, dans les villes françaises seulement et dans l'année 2002, entre 6450 et 9500 cas supplémentaires de décès par cancer des voies respiratoires par rapport à ce qui aurait eu lieu si ces mêmes véhicules avaient fonctionné à l'essence. Ce bref article de vulgarisation est en réalité un résumé du rapport de l'AFSSE (il semble avoir été supprimé du site officiel http://www.afsse.fr/documents/Rapport_1.pdf) mais j'en avais heureusement gardé une copie, que vous pouvez lire en http://jean.louchet.free.fr/perso/AFSSE ... esel_1.pdf) réalisé en 2004 à la demande du gouvernement français. Le rapport de l'AFSSE est bien plus détaillé et intéressant: il montre que le diesel cause encore bien plus de décès par maladies cardio-pulmonaires que par le seul cancer des voies respiratoires. Le nombre total de décès dûs aux particules fines dans l'atmosphère (donc essentiellement au diesel) est estimé à 31700 morts en 2000 en France (rapport AFSSE, page 60): àcomparer aux 30000 dûs au tabac ou aux 7000 environ dûs aux accidents de la route. Et il ne faut pas oublier que, si le tabagisme passif existe (et a heureusement bien chuté depuis la loi Evin), la grande majorité de ces 30000 concerne les fumeurs eux-mêmes (tabagisme "actif") et c'est à chacun de prendre ses responsabilités; en revanche le dieselisme est plus souvent passif qu'actif (il me semble!). Ce qui veut dire que le diesel tue malgré eux beaucoup plus de monde que le tabac (par cancer) et les accidents de la route réunis!
On met des étiquettes dissuasives sur les paquets de cigarettes, bien. Qu'attend-on pour en mettre aussi sur les pompes à gazole dans les stations d'essence?
Si rien n'est changé, les perspectives à l'horizon 2020 sont désastreuses.
Il est maintenant établi que les microparticules de benzopyrènes (justement celles qu'aucun filtre ne peut arrêter, de taille inférieure à environ 10 microns) traversent la barrière pulmonaire et entrent dans la circulation sanguine. On ne connaît pas tous les organes où elles peuvent se fixer, mais il est déjà établi que le cerveau est l'une des cibles puisqu'on retrouve ces mêmes particules de diesel dans les cerveaux des mammifères de laboratoires exposés aux émanations diesel. Ces particules sont soupçonnées de favoriser l'apparition de tumeurs au cerveau.
J'ai vu un article sur la perte de l'odorat chez les personnes exposées au diesel, je mettrai sa référence sur ce site dès que je le retrouverai.
J'ai vu aussi un article sur les cancers des ovaires dûs au diesel: les femmes exposées aux émissions de diesel ont une probabilité de développer un cancer des ovaires multipliée par 3,5 (International Journal of Cancer, Vol. 111, Issue 2, août 2004)


Oxydes d'azote NOx

Les "pics de pollution" des grandes villes européennes sont détectés par le dépassement des concentrations maximales permises de NOx. Le remède actuel utilisé en France consiste à restreindre la circulation, voire à ne rien faire du tout. Or, qui produit donc les NOx?
Dans un moteur à essence, la production de NOx est par nature faible. Sur un moteur construit sans précaution particulière, le produit des concentrations en NOx et en CO est à peu près constant. Un réglage "plus riche" donne moins de NOx et plus de CO, un réglage "pauvre" (beaucoup d'air et peu d'essence) l'inverse. Le très contestable "contrôle de pollution" du contrôle technique obligatoire fixe un maximum au taux de CO, mais pas de minimum, ce qui revient à encourager la production de NOx qui varie en raison inverse. Les moteurs à essence catalysés (catalyseurs à triple effet, obligatoires depuis 1991 je crois) ont une régulation électronique de la richesse qui maintient la production de NOx à un niveau très bas. Cette régulation électronique n'est pas possible sur les diesel dont la production de NOx reste toujours élevée malgré les catalyseurs (à double effet seulement). Bref, les diesels restent la principale source de NOx.
Réponse aux "vérités" officielles et publicitaires


"le diesel consomme moins"

ÇA DEPEND. Moins de quoi? de litres de carburant? Et pourquoi compter en litres? Sachant qu'il faut plus de pétrole pour fabriquer un litre de gazole que pour fabriquer un litre d'essence, et que le gazole est plus lourd que l'essence[1] (il contient plus de matière), les dés sont faussés. Si l'on mesure les consommations en kg par 100km (au lieu de litres au 100km) et que l'on compare des moteurs de puissance réelle égale, il n'y a pratiquement aucune différence de consommation entre essence et diesel, du moins pour les voitures de tourisme.


"le carburant diesel est moins cher"

FAUX. Moins cher au litre, oui, prix public en France en 2005. Beaucoup moins cher au kilogramme, hélas oui (encore en France en 2005), mais cette différence de prix est totalement artificielle. La taxation des carburants au litre (en non au kilogramme) est un artifice fiscal qui permet de faire payer moins de taxes sur le gazole que sur l'essence. Une taxation au kilogramme (ou à l'énergie contenue) rendrait le gazole plus cher que l'essence. La différence est au frais du contribuable. Tout se passe comme si l'Etat subventionnait directement la pollution de l'air. L'économie apparente du diesel est en réalité un surcoût payé par les autres. Ce n'est pas un "vol organisé" à proprement parler, car la grande majorité des utilisateurs de diesel le sont en toute bonne foi, et croient à la propagande des constructeurs. C'est simplement une escroquerie dont nous sommes tous (utilisateurs de diesel ou pas) victimes, mais dont les utilisateurs de diesel sont les premières victimes car ce sont les plus exposés; nous en payons (et paierons) les conséquences dans nos impôts et notre santé, et l'Etat (donc nous, contribuables) sera certainement condamné un jour à dédommager symboliquement les victimes (un Euro pour un mort?). Mais quel est le pouvoir d'un pauvre gouvernement face aux ... (pardon, j'ai dit que je ne ferai pas d'attaques personnelles)?


"le rendement d'un moteur diesel est supérieur à celui d'un moteur à essence"


ÇA DEPEND. Il serait plus juste de dire "égal ou à peine supérieur".
En théorie le rendement thermodynamique d'un moteur est lié à son rapport volumétrique. Ce dernier est compris entre 10 et 11 sur les moteurs à essence, et autour de 25 sur les moteurs diesel. En théorie, un moteur diesel a donc un rendement supérieur (en gros, moitié moins de pertes thermodynamiques). Dans la réalité les choses sont plus compliquées et les rendements énergétiques totaux sont beaucoup plus bas, à cause de multiples autres pertes, indépendantes du rapport volumétrique qui a finalement une incidence très minoritaire dans le rendement.
Un moteur diesel de poids lourd a un rendement élevé (autour de 30%). Les moteurs à combustion interne qui ont les rendements les plus élevés sont les diesel employés dans les centrales thermiques et dans les super-tankers et porte-conteneurs: le record mondial est détenu par un moteur de fabrication japonaise, qui atteint un rendement énergétique supérieur à 50%[2]. Le régime maximum de ce moteur est 102 tours par minute, et chaque cylindre a une cylindrée de 1820 litres. Le très bas régime permet à la combustion d'être quasiment complète.
Les moteurs diesel utilisés sur les voitures de tourisme et les utilitaires légers ont une technologie très différente, qui vise à avoir des moteurs légers et une puissance au litre élevée. Cela se fait au détriment de la qualité de la combustion et du rendement: en effet dans un diesel, la combustion est déclenchée spontanément et la flamme se propage lentement (contrairement à un moteur à allumage commandé où la flamme se propage presque instantanément), ce qui fait mauvais ménage avec les moteurs dont les arbres à cames sont conçus pour pouvoir aborder des régimes élevés. Pour qu'un moteur (à essence ou diesel) ait une puissance maximum élevée, il faut que les soupapes d'échappement s'ouvrent le plut tôt possible, ce qui veut dire que sur un diesel les gaz refoulés n'ont pas fini de brûler. Les filtres à particules, qui laissent pourtant passer les particules les plus dangereuses, n'arrangent rien car ils créent une contre-pression qui s'oppose à l'évacuation des gaz brûlés du cylindre. Les diesel de tourisme modernes ont ainsi un rendement proche de 25%. Par comparaison, les moteurs à essence atmosphériques modernes (avec un rapport volumétrique voisin de 11:1) ont aussi un rendement proche de 25%. Les moteurs suralimentés ("turbo") à essence ont un rendement inférieur car leur taux de compression est plus bas.
En résumé, un moteur diesel de tourisme (turbo ou non) a sensiblement le même rendement énergétique qu'un moteur à essence non turbo.


"la longévité d'un moteur diesel est supérieure à celle d'un moteur à essence"

FAUX. Certes les diesel de poids lourds ont une longévité plus grande que les autres. Mais si l'on se cantonne aux moteurs de tourisme, les deux records de longévité sont détenus par deux moteurs à essence (un volvo avec 2,5 millions de km et un mercedes avec 1,5 million). Il est vrai que les premiers moteurs diesel de tourisme français avaient une grande longévité car c'était à l'origine des moteurs d'utilitaires. Actuellement, le diesel étant le cheval de bataille des constructeurs français, les diesel français durent plus que les essence français, mais c'est l'inverse qui est vrai à peu près partout ailleurs. A construction de même qualité (et donc de même prix) un moteur à essence durera plus longtemps.


"maintenant que tous les moteurs sont munis de pots catalytiques et les diesels de filtres à particules, les émanations toxiques sont éliminées et il ne reste que le CO2"

FAUX. Un pot catalytique ne fonctionne qu'une fois qu'il est chaud. Pendant le premier quart d'heure de fonctionnement, tout part directement dans l'atmosphère. Une fois que le catalyseur est chaud, il arrive à brûler complètement les imbrûlés des moteurs à essence (qui sont des hydrocarbures légers et du CO) mais n'élimine ni les NOx ni les microparticules qui sont produits par les diesel.
Tous les filtres à particules arrêtent environ 90% des particules, mais les 10% qui passent sont justement les plus dangereuses (microparticules, inférieures à 10 microns) car elles traversent la barrière pulmonaire, passent dans le sang et provoquent des cancers jusque dans des organes éloignés des poumons (notamment le cerveau) et des maladies des autres organes (ovaires, etc.). Etant légères, elles restent en suspension dans l'atmosphère pendant plusieurs jours ou semaines et parcourent de très longues distances.


"le diesel pollue moins que l'essence"

FAUX. Il n'existe pas UN mais plusieurs polluants.
Le seul polluant que le diesel produise en plus petite quantité que l'essence est le monoxyde de carbone CO. C'est un gaz qui n'est toxique qu'à court terme et à concentrations élevées (moteur en route dans un garage fermé, chauffe-eau de salle de bains défectueux...) mais il se transforme très rapidement en CO2 (non toxique) dans l'atmosphère sous l'effet des UV et de l'oxygène ambiant.
Le CO2 (dioxyde de carbone) n'est pas toxique - il est relâché en grandes quantités par la respiration humaine naturelle et par ma bouteille de Champagne (ou de Perrier). On peut seulement lui reprocher sa contribution à l'effet de serre planétaire, mais la question n'est pas si simple et fait encore l'objet de débats scientifiques et politiques[3]. En tout cas, il est produit en quantité équivalente (à 5% près) par les moteurs à essence et diesel (à condition de comparer des moteurs de tourisme de puissance équivalente).
Tous les autres polluants - les "vrais", ceux qui sont directement nocifs pour la santé humaine - sont produits en quantité très supérieure par les diesels et en quantité pratiquement nulle par les moteurs à essence.


"le diesel est meilleur pour la couche d'ozone"


FAUX Le diesel, même catalysé, est le principal producteur d'hydrocarbures imbrûlés (goudrons) et de NOx. Le moteur diesel est plus nocif pour la couche d'ozone que le moteur à essence.


"le diesel est meilleur contre l'effet de serre."

FAUX. Les productions de CO2 sont à peu près équivalentes à puissance égale (voir plus haut, à propos du CO2). Evidemment un moteur diesel de Polo produira moins de CO2 qu'un moteur à essence de Jag... En revanche, la production de NOx (également gaz à effet de serre) est très supérieure sur un diesel. Le diesel est donc plus nocif que l'essence pour ce qui est de l'effet de serre. De plus, on a récemment démontré que les particules ultrafines émises par les diesel ont une contribution beaucoup plus importante à l'effet de serre que le seul "gain" dû à la production marginalement inférieure de CO2. La future génération de diesels (norme euro4) reste toujours plus nuisible au climat que les moteurs à essence - source: Paul Filliger, OFEFP, cité dans:
http://www.umwelt-schweiz.ch/buwal/fr/m ... erseite15/


Conclusion

Des mesures politiques concrètes ont déjà été prises dans certains pays, notamment au Japon, où toute possession de véhicule diesel (même utilitaire) est interdite dans l'agglomération de Tokyo. Cette interdiction tend à se généraliser, et on m'a dit qu'il y avait actuellement une grande opération de conversion des véhicules existants à moteurs diesel en moteurs à essence. Je ne sais pas si cette opération est aidée financièrement par l'Etat.
La Norvège (pays à faible densité de population mais où l'opinion publique est sensibilisée aux problèmes de santé et à l'évolution du climat) a tiré la sonnette d'alarme cette année (2005) car la vente de diesel atteint 30% du total des voitures neuves: le ministère des transports estime que le seuil de sécurité sanitaire est dépassé et le gouvernement prépare des mesures hautement dissuasives.

Au Danemark, la proportion de diesel est restée faible, suite à une bonne information des consommateurs, et à la présence d'une taxe spéciale "diesel" de 8000 couronnes (1100 Euros) par an et par véhicule.

Aux Etats Unis, où la proportion de diesel-tourisme est négligeable, le gouvernement fédéral prépare des mesures pour limiter la pollution dûe aux poids lourds (qui est pourtant relativement plus faible sur ces gros moteurs, cf. plus haut). C'est aux Etats Unis que les études sur les effets sanitaires du diesel sont les plus nombreuses et approfondies, bien que ce soit probablement le moins touché parmi les pays développés.
En France, pays à assez forte densité de population, 70% des nouvelles immatriculations de véhicules de tourisme sont des diesel, et aucune mesure n'a été prise. L'Espagne, l'Autriche et la Belgique sont dans des situations analogues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mar 9 Fév 2010 - 13:02

Réflexions complémentaires


Je cite ici, brut de fonderie, en attendant de les intégrer dans mon texte, des remarques que je dois à un prof à l'Université de Grenoble. Nous avions discuté du sujet auparavant, ce qui peut expliquer certains points communs avec le texte précédent.


Pollution:

les moteurs diesels sont optimises pour fonctionner a regime et charge constants. Ils sont tres sensibles aux transitoires. Ils sont en outre naturellement adaptes a un fonctionnement a bas régime, idealement 1500 a 2500 t/min (a verifier). C'est le cas des groupes electrogenes, des moteurs de bateau ou de poids lourds. Un moteur qui tourne trop vite n'a en effet pas le temps de bruler completement les molecules lourdes d'hydrocarbures benzeniques qui constituent la base du gazole.
On demande par contre aux voitures d'avoir de la reprise, de la nervosite. Contrairement aux moteurs a essence, on ne peut obtenir ces qualites d'un moteur diesel qu'en montant en régime et en suralimentant le moteur en periode d'acceleration. En outre, les changements de régime et de charge sont frequents.
On voit couramment de la fumee noire a l'acceleration et bleue en deceleration en frein moteur. Cela s'observe meme sur des vehicules modernes avec filtre a particules, catalyseur, etc.

A ces 2 raisons majeures de surpollution des moteurs diesel pour voitures par rapport a l'essence s'ajoute le fait que les moteurs diesel de poids lourds sont des merveilles de technologie (et de prix!), et que ces techniques sont inapplicables sur les voitures pour de simples raisons economiques. Ce sont ces raisons qui font qu'un poids lourd pollue 100 fois moins qu'une voiture diesel: Il faudrait 100 semi-remorques pour polluer au niveau d'une simple voiture particuliere! (refs)
D'ou vient donc la reputation de proprete et de sobriete des moteurs diesel?

Les bancs d'essai ou de controle de pollution ne testent pas leurs emissions en periodes transitoires. Les vehicules diesel voient leur pollution augmenter enormement:

- en ville a cause des demarrages et ralentissements frequents
- en montagne, surtout a la descente qui se fait en frein moteur. L'air a l'arriere d'un vehicule diesel en descente de col est absolument irrespirable, a tel point que je suis capable de detecter ce type de voiture jusqu'a pres d'1 km devant moi.


Le probleme du CO2 et de l'effet de serre:

Le rapport carbone/hydrogene est superieur dans le gazole par rapport a l'essence (preciser combien. On devrait donc s'attendre a ce que les moteurs diesel produisent relativement plus de CO2 que les moteurs a essence, ert soient donc plus nocifs en matiere d'effet de serre. Le probleme est en fait plus complexe: a cause d'une temperature de fonctionnement plus élevée, les diesels ont un meilleur rendement, et produisent moins de CO2 que les moteurs essence a puissance egale (quantitatif?). Mais a cause de cette plus haute temperature, ils produisent aussi davantage de NOx. (voir si NOx sont des gaz a effet de serre: je crois que non) et d'ozone. Les NOx se transforment en acide nitrique au contact de l'air humide; l'ozone est un oxydant très puissant. Tous deux sont extremement nuisibles a la sante (pb respiratoires). Les pics d'ozone signales de plus en plus frequemment en ville (et maintenant aussi en haute montagne (ref hopital strasbourg) sont en majorite imputables aux diesels.


Consommation:

De meme que pour la pollution, d'ou vient donc la reputation de sobriete des moteurs diesel? Il y a au moins 3 raisons a cela:
- les consommations annoncees sont mesurees a régime constant, comme dit plus haut a propos de la pollution. Les moteurs diesel etant très sensibles aux transitoires, la consommation reelle est sensiblement plus importante que celles annoncees par les constructeurs. Elle semble rester cependant moderee (en apparence) par rapport aux moteurs essence, mais cela cache 2 problemes:

- la consommation se mesure en litres / 100 km. Or le gasole est sensiblement plus dense que l'essence (preciser combien) car il contient des molecules plus lourdes et plus riches en carbone. Si la consommation était mesuree (comme elle devrait l'etre pour une comparaison honnete) en kg/100 km, la difference s'amenuiserait.

- la consommation devrait etre comparee a puissance constante, ce qui n'est pas toujours (ou meme rarement) precise. Or les moteurs diesel necessitent une cylindree plus importante que les moteurs a essence pour avoir une puissance comparable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 19:29

pas d'opinion ???? il y as de la participation sur ce forum, ca fait peur. study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 19:40

disons que tu as mi un laius de 200 Lignes, et moi je ne changerai pas d'avis sur le diesel, donc je ne vais pas commenter, y en a qui vont encore dire, le mazout ça pu, ça pollu etc, et je savais déjà une bonne partie de ce que tu as mi au dessus loool

je garderai un diesel temps que j'estimerai que 30.000Km par an me couterai plus en essence qu'en diesel, et la nature ...

ceci dit bonnes explications Wink


Dernière édition par ptitluludu56 le Mer 10 Fév 2010 - 19:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 19:42

mouai

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 19:43

Clam a écrit:mouai

quoi mouai ?

on a tous des raisons plus ou moins valable de rouler en essence ou en diesel, moi ce sont les KM.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 19:46

bah fait partager ton opinion au lieu de la garder pour toi Neutral

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par R204 le Mer 10 Fév 2010 - 19:48

J'ai pas tout lu mais ca fait des années que les constructeurs font du diesel leur argument de vente alors que ce n'est pas forcement mieux que l'essence mais on vit dans une societe de consommation ou l'argent est plus important que le reste.
Sinon je prefere l'essence car a la pompe ca sent meilleur que le gazoil
avatar
R204
Lion de platine
Lion de platine

Masculin
Nombre de messages : 15825

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Mer 10 Fév 2010 - 20:07

ce que je veux dire c'est que, moi personnellement j'ai une diesel parce que en 2 ans avec ma mégane j'avais fais 70.000Km et avec celle si 60.000Km donc c'est rentable, dans le sens ou je fais quand même 800/950 km par plein, je ne me traine pas trop le cul, et ça me suffi, l'entretient est certe plus cher qu'une essence, mais après, moi je vois deux choses, premièrement, le plein me coute nettement moins cher qu'un plein pour une essence, donc a l'année pour autant de km avec l'un et l'autre, je fais forcement des économies, que je perd dans les réparation probablement, mais je ne pousse pas la raisonnement jusque la.

Mes parents roulent en diesel pour faire 10.000Km par an, je leur ai déjà dit ça ne sert a rien et ils ne changent pas d'avis, de toute façon, la france aime les diesel, alors que la grande majorité des gens ne roulent pas plus que ça!!!

j'aurai une essence le jour ou je ferai dans les 15.000Km par an ce qui risque d'arriver, parce que économiquement ma voiture a des km et va donc me couter assez cher, et une essence avec un kilométrage de 30/40Mkm sera toujours moins cher que l'équivalent diesel.

Je ne sais pas si ce que je dis est très compréhensible ...

pour l'aspect pollution etc, j'ai une voiture moderne, elle pollu?? oui et alors, je ne vais pas acheter une Prius pour les beau yeux de la nature, j'en aurai une, ça c'est un fait, ou une hybride, mais une étude a dit un jour que frabrique un H² (Hummer) polluait moins que de faire une Prius ... si j'arrive a trouver ça je le poste.

Il n'y a manifestement pas de solution miracle pour que le client moyen, achète une essence plutôt qu'une diesel, d'autant que les vendeurs sont très bon pour pigeonner les gens la dessus.

Vous le voyez, toi aymeric, flo et ceux qui vendent leur diesel, vous ramez comme pas possible, vous baissez le prix etc, les gens veulent du diesel, pour qui pourquoi, bonne question, ils doivent faire comme moi, ce dire qu'a la pompe ça fait moins mal, mais une fois a la concession ils doivent payer leur distrib en 24 mois etc ...

je pourrais encore m'étaler mais je sens déjà que je vais me faire recadré avec ce que j'ai mis plus haut, alors je vous laisse débattre Wink mais j'avoue que je reste perplexe sur ce débat(d'ordre général pas sur le fofo), on a tous des avis partagé et n'importe qui vous tiendra la tête pour X raison, que le diesel c'est tout plus mieux que l'essence, alors que en 2 min avec 3 argument bien placé vous le faite pleurer ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Maxidel63 le Mer 10 Fév 2010 - 21:45

L'autre jour il y a eu un reportage de Turbo plutot bien sur essence vs diesel


Donc aujourd'hui le prix à la pompe est presque le même
L'entretien d'un diesel est en moyenne plus cher que l'essence

En moyenne à partir de 25 000 km par an le diesel devient vraiment avantageux d'un point de vue économique


Apres ils ont montrer à turbo que ca dépend des modèles... l'exemple extreme qu'ils ont montré c'est la Fiat 500 avec laquelle il faut faire plus de 160 000 km pour commencé à etre plus rentable que l'essence
Ce qui est enorme pour une citadine en Kilometrage


Personnellement quand ma meilleure amie m'a demandé l'autre jour : "Essence ou Diesel pour changer ma twingo ?"
Je me suis contenté de lui exposé les 3 point en gras...


Apres les gens sont souvent pro diesel ou pro essence... moi entre la 205 diesel et la 205 CTI je trouve que chacune à ses qualité Smile mais il faudrait comparer la diesel à un 1,4l atmo 75cv et la mes 7 ans de diesel me rangerais du coté gazou je pense

Je pense tout simplement que l'on s'habitue à sa voiture Smile
avatar
Maxidel63
Lion d'argent
Lion d'argent

Masculin
Nombre de messages : 518
Localisation : Dijon (et parfois à Clermont le WE)

http://my205forever.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par dany-alexis le Ven 9 Sep 2011 - 21:06

Intéressant se que je viens de lire Very Happy
Je vais vous dire pourquoi je suis passer au diesel
Il faut savoir que avant je ne jurais que par l'essence
Jusquau jour ou mon bof a achater ça bora tdi
Je m'explique
On part en vacances au Portugal ensemble en vacances (en 2002) a l'époque j'avais une vectra 2l 16s 136cv de 2000
Sur le départ on fait le plein enssemble on part et au bout de 550km je dois refaire le plein lui il lui restaient la moitié arriver en Espagne je refais le plein lui aussi bref arriver a destination j'ai consomer un plein et demis en plus
Le tout sur 1650km
A partir de se moment la je me suis retourner vers le diesel et ji suis rester
Mais je me suis pas vraiment poser la question sur la pollution ça a été un choix financier
Voila pourquoi je suis passer au mazoute

dany-alexis
Newbie
Newbie

Nombre de messages : 12

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Ven 9 Sep 2011 - 21:15

Pour moi la seule vrai différence d'un DIESEL est sa facilité de revente et de décote !

Par contre acheter un HDG d'occasion essence peu kilométré s'avère intéressant Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Pti'pilote le Dim 25 Déc 2011 - 22:25

Maxidel63 a écrit:L'autre jour il y a eu un reportage de Turbo plutot bien sur essence vs diesel


Donc aujourd'hui le prix à la pompe est presque le même
L'entretien d'un diesel est en moyenne plus cher que l'essence

En moyenne à partir de 25 000 km par an le diesel devient vraiment avantageux d'un point de vue économique


Apres ils ont montrer à turbo que ca dépend des modèles... l'exemple extreme qu'ils ont montré c'est la Fiat 500 avec laquelle il faut faire plus de 160 000 km pour commencé à etre plus rentable que l'essence
Ce qui est enorme pour une citadine en Kilometrage


Personnellement quand ma meilleure amie m'a demandé l'autre jour : "Essence ou Diesel pour changer ma twingo ?"
Je me suis contenté de lui exposé les 3 point en gras...


Apres les gens sont souvent pro diesel ou pro essence... moi entre la 205 diesel et la 205 CTI je trouve que chacune à ses qualité Smile mais il faudrait comparer la diesel à un 1,4l atmo 75cv et la mes 7 ans de diesel me rangerais du coté gazou je pense

Je pense tout simplement que l'on s'habitue à sa voiture Smile



Pour avoir eu les deux , cette dernière phrase résume a peu près tout .

J'ajouterais même : " c'est pas faux " ! ( Clin d'oeil a Sir Perceval dans Kameloot ! )
avatar
Pti'pilote
Lionceau
Lionceau

Masculin
Nombre de messages : 56
Localisation : 34 Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par LOUPEUGEOT le Mer 11 Fév 2015 - 22:43

bonsoir
rouler au diesel a été entretenu par nos autorités (prix à la pompe ,longévité du moteur...),le problème c'est de faire changer les mentalités de certains :
- qui font très peu de kilomètres (arrivant au boulot avec des moteurs encore froid...)
- développer le covoiturage : la France est en retard mais on y vient...
- faire comprendre qu'un vieux diesel entretenu ne pollue pas plus qu'un HDI avec son FAP encrassé...(tous les vieux véhicules ne sont pas bons à être mis à la casse...).
- limiter chacun à notre niveau nos trajets ou les mutualiser...

Après les véhicules électriques ne sont pas non plus la bouée de sauvetage : Doivent être rebrancher après quelques kilomètres parcourus mais le courant est produit par nos centrales,alors arrêtons de nous faire croire que l'électrique ne pollue pas... 

Voici les résultats pour les 22,65 Millions de véhicules contrôlés en 2012 par l'OTC :

- La fonction POLLUTION, NIVEAU SONORE pour 4,37% des Visites Techniques Périodiques, réparties par motorisation en : 
Véhicules Essence « non dépollués » : 7,23% des Visites Techniques Périodiques concernées dont : 3,24% pour une teneur en CO excessive des gaz d’échappement, 3,13% pour un contrôle impossible de la teneur en CO : fuite importante à l’échappement. 
Véhicules Essence « dépollués » : 5,80% des Visites Techniques Périodiques concernées dont : 2,43% pour une teneur en CO excessive des gaz d’échappement, 2,10% pour un contrôle impossible de la teneur en CO : fuite importante à l’échappement. 
 Véhicules Diesel : 3,51% des Visites Techniques Périodiques concernées dont : 1,22% pour des mesures instables ou excessives de l’opacité des fumées, 1,02% pour un contrôle impossible de l’opacité des fumées : fuite importante à l’échappement.

Aucune catégorie n'y échappe,des solutions :

-pourquoi ne pas sanctionner les propriétaires de ces véhicules sachant qu'en France, 20% des véhicules sont en retard dans leur entretien !
(mais vu les coûts,cela devient tôt ou tard économique...).

-entre deux contrôles : prouver aux gens que leur diesel n'est pas justifier en leur expliquant par les chiffres...

LOUPEUGEOT
Newbie
Newbie

Nombre de messages : 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par LOUPEUGEOT le Mer 11 Fév 2015 - 22:48

Petit point de précision : je fais 19 000 kilomètres avec mon vieux Diesel 
j'adore la conduite mais penser à l'écologie sans virer a la psychose me semble nécessaire à l'heure actuelle.

Peugeotphile

LOUPEUGEOT
Newbie
Newbie

Nombre de messages : 9

Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Invité le Sam 14 Fév 2015 - 21:28

je fais entre 25 et 30 milles kms par ans donc pour moi le choix du diesel s'impose , j'avais envisagé un temps de reprendre un moteur essence mais  quand je vois ce que me coute la 205 en essence ca m'a calmé direct Rolling Eyes

pour ce qui est de l'écologie je m'en tape pour etre franc car à partir du moment ou mettre la main au portefeuille me donne le droit de polluer j'appelle ca  une belle fumisterie tout simplement ....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: diesel-essence: le débat éternel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum