Pique et Carreau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pique et Carreau

Message par Invité le Lun 21 Avr 2008 - 2:16




Pique et Carreau : quelle donne !

"Monsieur Peugeot, s'il vous plait, construis nous cette voiture !" A voir la mine ébahie des premiers visiteurs du Salon de Genève devant le stand Peugeot, cette supplique a dû traverser la tête de bon nombre de petits princes passionnés de voitures de sports. En rouge comme en noir, la RC (Racing Car) traduit bien le pouvoir créatif intact des stylistes maison dirigés par Gérard Welter (le W des WM qui s'aligne au Mans presque chaque année).

Alors que Renault a définitivement renoncé à faire renaître Alpine et que Peugeot collectionne les victoires en championnat du monde des rallyes, on se surprend à rêver à une mise en production de ces deux magnifiques berlinettes frappées pique et carreau. Le lion de Sochaux trouverait là un subtil prolongement à l'incroyable (et méritée) carrière commerciale du coupé 406.



Plus réussie que les esquisses des premières recherches stylistiques (c'est souvent l'inverse), la RC, longue seulement de 4.30m (pour 1.80m de large et 1.15m de haut) ne constitue en aucun cas une utopie industrielle (comme bon nombre d'autres études présentées à Genève). Réalisée en carbone, la structure intègre un arceau cage en acier THLE (traduisez Très Haute Limite Elastique). Seules les portes en semi-élytre pourraient poser un problème d'homologation !



Avec une voie plus large à l'avant qu'à l'arrière (1.60m contre 1.50m), la féline RC semble faire corps avec l'asphalte de la route, son immense calandre prête à avaler les kilomètres. Arborant un vrai regard Peugeot, elle se distingue par son immense pare-brise panoramique collé et une installation très avancée du pilote et de son passager. A l'arrière, le point de fuite de la carrosserie correspond à une aileron mobile (sur une course de 40 mm).



Entièrement gainée de cuir, la planche de bord rassemble derrière le volant un compteur numérique et un compte-tours analogique. Le tunnel central supporte une console qui se prolonge jusqu'à l'arrière, avant de remonter vers la vitre de custode. La télématique embarquée intègre une radio CD téléphone, un guidage avec écran couleur de 7 pouces et tous les services constructeur (dont l'appel d'urgence). En carbone, les sièges baquet recouverts de cuir disposent de ceintures de sécurité style harnais.


Suspendu par des attaches filtrées (pour éviter les remontée de vibrations dans la structure), le moteur a été implanté en position centrale à l'aplomb du train arrière. En noir, la RC Pique hérite d'un 2 litres à essence, en rouge la RC Carreau d'un HDI 2.2 ! A cette offre diesel surprenante, nous aurions préféré un V6 3 litres, quitte à élargir un peu le compartiment moteur. Quasiment issu de la compétition, le freinage fait appel à des disques en céramique et à des étriers à 4 pistons.


Près de 230 km/h et 26 secondes au kilomètre départ arrêté : ces deux projets, RC Pique et Carreau, savent rester raisonnables. Un bon présage pour l'avenir ? Nous le saurons bientôt.





Source: www.allsportauto.com

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum